Restauration de la chapelle castrale

Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale.Entrée de la haute cour. Logis, chapelle et four deigneurial.

Faire un don

38% financés
  • 8.890€ Récoltés
  • 23.130€ Objectif
  • 231.300€ Montant total des travaux

Château médiéval d’Oricourt (4)

Édifié vers le milieu du XIIe siècle sur le bord d’un plateau, face à la plaine de Lure, Oricourt est un château fort à double enceinte (basse-cour et haute-cour). Deux tours carrées de 25 mètres de haut dominent les courtines et de profonds fossés. A l’extérieur, côté village, a été érigé un imposant pigeonnier.

Dans ce rare ensemble médiéval, vous découvrirez écuries, puits, citerne, boulangerie, caves, grande cuisine et autres salles.

Gaucher, connétable du Comté de Bourgogne est seigneur d’Oricourt vers 1170. A la fin du Moyen Âge, c’est le chancelier de Bourgogne Nicolas Rolin, immortalisé par Van Eyck et fondateur des Hospices de Beaune, qui en est propriétaire.

Oricourt est actuellement le château fort le mieux conservé de Franche-Comté.

Un lieu pédagogique et une architecture originale à découvrir !

Vous y serez accueillis par les propriétaires et vous pourrez apprécier ce monument, accompagnés par un guide conférencier agréé (visite guidée : prévoir environ 1 h 30).

A l’entrée de la haute cour, c’est dans un ancien bâtiment adossé au donjon que la chapelle castrale a probablement été aménagée au XVe siècle.

Par manque d’entretien des couvertures, sa voûte s’effondre vers 1730 et l’espace de cette chapelle est aussitôt transformé en quatre pièces d’habitation. L’aménagement du XVIIIe siècle a aujourd’hui partiellement disparu mais ce volume recèle encore quelques éléments d’architecture évoquant son riche passé : socle de l’autel, piscine liturgique, arcs formerets et culots où venaient s’enraciner les croisées d’ogive. Ces divers fragments laissent facilement imaginer l’allure de cette salle d’environ 35 m2, plafonnée d’une voûte à double croisée d’ogives à 8 mètres du sol. Au XVe siècle, le maître des lieux n’est autre qu’un certain Nicolas Rolin.

Dans le but d’ouvrir cet espace au public, une étude préalable a été réalisée en 2009. Face à un coût de travaux important, priorité a alors été donnée à des travaux plus urgents : consolidation et protection des courtines, restauration du « logis nord » et restitution d’une partie de l’enceinte dans le « logis Rolin ».

Le souhait de restauration de la chapelle a été à nouveau soumis aux services de la Conservation Régionale des Monuments Historiques et un avant-projet a été réalisé en 2018 par Monsieur Richard DUPLAT, ACMH (Architecte en Chef des Monuments historiques).

Intéressés par notre projet, Madame la Conservatrice Régionale et les membres de la Conservation Régionale des Monuments Historique de la nouvelle région Bourgogne-Franche-Comté ont visité Oricourt et la chapelle en février 2018. Quelques petites modifications ont été demandées à l’ACMH pour une meilleure lecture de l’évolution du bâti et l’autorisation de travaux a été délivrée le 7 mai.

Un dossier de consultation a été envoyé à diverses entreprises de la région dans le but d’obtenir des devis précis pour chacun des cinq lots. Une demande de subvention, déposée à la DRAC (Direction Régionale des Affaires Culturelles), est actuellement en cours d’instruction. Pour 2018, l’aide de l’État est d’environ 30% du montant des travaux. Comme 27 autres projets en Bourgogne-Franche-Comté, Oricourt a été retenu pour bénéficier d’un fond spécifique pour les projets de travaux sur des monuments classés situés dans des petites communes (conférence de presse de la ministre de la Culture du 17 novembre 2017). L’aide de l’État sera donc exceptionnellement de 60% du montant de ces travaux. Le Conseil Régional de Bourgogne-Franche-Comté devrait apporter sa contribution à hauteur de 40 000,- €, soit environ 17%. Le Conseil Départemental de Haute-Saône, favorables à ce projet, ne sera pas sollicité dans ce cadre, le montant de l’aide publique atteignant déjà 77 %. Non éligibles, les travaux de mise en valeur (installation électrique et aménagement intérieur) seront pris en charge par le propriétaire. Nous espérons un début de chantier fin octobre-début novembre 2018 pour une ouverture possible de ce nouvel espace au début de l’été 2019.

Le projet consiste à consolider les structures, à restituer le volume initial et à l’aménager pour une ouverture aux visiteurs. Il s’appuie sur l’étude archéologique du bâti déjà réalisée et sur l’état sanitaire des structures. Il doit également assurer une bonne lecture des différentes étapes de l’évolution de la construction.

À l’extérieur, la maçonnerie sera reprise à l’endroit de la  brèche laissée par l’arrachement du contrefort. L’ensemble des parements de façade sera rejointoyé. La porte d’entrée sera restituée et un escalier de six ou sept marches sera créé pour accéder directement depuis  la haute cour. La baie moderne à proximité de l’entrée sera supprimée ou transformée pour la restitution de la porte et de son linteau. Les trois autres seront closes par des châssis de fenêtre à petits bois. Une menuiserie de porte est également prévue.

Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale. Façade principale ente porche d'entrée et viorbe. Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale.Façade principale

À l’intérieur, un sol en carreaux de terre cuite sera restitué au niveau des fragments retrouvés lors de l’étude archéologique, avec un emmarchement de pierre pour l’autel. Les maçonneries seront solidarisées et les parements enduits, à l’identique de quelques parties encore existantes.

Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale.Façade Est avec socle de l'autel.

En partie haute, les arcs formerets et les culots seront consolidés. La demi-ferme principale de la charpente sera transformée pour laisser le volume primitif nécessaire à la restitution de la voûte. Une table d’autel sera taillée et reposée sur le socle existant. À l’occasion de la restauration des parements, il sera prévu d’intégrer un système d’alimentation électrique discret pour la mise en valeur de l’ensemble et des collections. La voûte d’ogives pourra être rétablie, en appui sur les culots existants. Totalement disparues, les croisées d’ogives seront, pour des raisons techniques et financières, reconstruites en bois, ainsi que les quartiers et l’ensemble sera badigeonné de blanc.

 Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale.Arcs formerets Château médiéval d'Oricourt. Chapelle castrale. Façade Nord avec arcs formerets, pieds de gerbe et structure plancher XVIIIe s.

Faire un don

Entrez le montant du don

Faire un don

Partager la campagne

Spread the word about this campaign by sharing this widget. Copy the snippet of HTML code below and paste it on your blog, website or anywhere else on the web.

Code à copier

<iframe src="https://mecenatmh.fr/campaigns/chateau-medieval-doricourt-4/?widget=1" width="275px" height="480px" frameborder="0" scrolling="no" /></iframe>