Sauvegarde du mur de la chapelle, restitution du four à pain et consolidation du logis

Photo

Faire un don

0% financés
  • 150€ Récoltés
  • 70.955€ Objectif
  • 213.850€ Montant total des travaux

Château de la Faye

PRÉSENTATION DU CHÂTEAU

Le château de la Faye fut élevé afin d’honorer un traité de paix rédigé vers 1195 entre deux familles rivales pour surveiller la vallée de la rivière de la Faye. De ce premier poste militaire, subsiste la tour-porte rectangulaire englobée plus tard dans la chapelle. On trouve, à partir du XII° siècle, une famille portant le nom de la Faye. Par la suite, toutes les familles qui s’y sont succédées ont abandonné leur patronyme pour prendre celui de l’Hermite. La famille primitive de la Faye s’éteignit vers 1375, époque où sa dernière représentante épousa Guillaume de Montrevel, dit l’Hermite de la Faye, qui fut un grand coureur d’aventures, mêlé à toute l’histoire guerrière et politique de son temps. Chambellan du Duc Louis II de Bourbon, Comte de Forez, il devint son lieutenant et fut chargé par lui d’expulser les Anglais de la Province. Son maître l’envoya accomplir de nombreuses missions, notamment auprès du Roi de Chypre. Il était très bien vu par le Dauphin Charles, régent du royaume, pour lequel il fut un des négociateurs du Traité de Pontoise.

De successions en alliances, la maison de la Faye passa aux Callard. Un capitaine des Gardes du Roi l’habita plus tard et même un fils du grand Turenne. Enfin, la terre de la Faye fut acquise en 1723 par Jean-Alexis de Provenchères. Pendant la Révolution, elle fut mise sous séquestre mais le château ne fut pas démoli, faute de volontaire. A cette époque, il était encore habitable et ce fut seulement au 19° siècle qu’il commença à tomber en ruines. En 1979, Charles-Henri de Provenchères hérite du château et commence la restauration du donjon. En 2001, Charles-Henri de Provenchères concède en avance d’hoirie les lieux à sa troisième fille, Claire-Marie d’Orange.

PRÉSENTATION DU PROJET

Depuis notre mariage en 2001, nous avons reçu en cadeau le château de la Faye à Olmet près de Thiers et Ambert dans le Puy-de-Dôme ! Ces vestiges d’un grand château fort étaient à l’époque envahis par une forêt. Envoutés par la magie du site, nous avons décidé de le sauver et, si possible, y ramener la vie ! C’est déjà un peu chose faite grâce aux chantiers de bénévoles et aux Journées Européennes du Patrimoine.

La prochaine étape sera le spectacle médiéval ! Mais en même temps il faut continuer à sauver le château et à restaurer ce qui est encore debout.

A QUOI SERVIRA LA COLLECTE ?

A minima il nous faudrait 200 000 € pour assurer la seule sauvegarde des lieux en l’état. A elles seules, la sauvegarde de la galerie XVIIème ouverte à l’ouest sur la chaine des Puys a été chiffrée à environ 110000 euros, et l’étude globale du projet de restauration (essentielle) à près de 70 000 €. Tout ce qui a déjà été fait (chapelle, donjon, mur sud, contrefort de la tour nord) a été financé sur nos fonds propres avec l’aide de la DRAC et du Conseil Départemental du Puy de Dôme.

Dans un premier temps, nous proposons de participer à la restauration du four à pain ! Cette petite maisonnette à côté du château, presque entièrement détruite, doit nous permettre de redonner vie au site à travers des événements comme une fête du pain par exemple. Et cela nous donnera un toit pour accueillir nos visiteurs ! Le devis s’élève à 36 000 €.

État au mois d'août après début des restaurations

État au mois d’août après début des restaurations

État projeté

État projeté

Avec votre aide, nous espérons alléger notre participation personnelle et la reporter sur d’autres parties du site (notamment des cabanes à cochons que nous souhaitons transformer en toilettes sèches pour le premier spectacle médiéval en 2020, coût du bâti 16 000 €).

Autre petit chantier à venir sur lequel nous espérons réunir des fonds, la sauvegarde d’un pan de mur (5 500 €), vestige de la seconde partie de la nef de la chapelle (à gauche sur la première photo), en attendant de pouvoir la rebâtir un jour (chiffrage non disponible).

État actuel de la chapelle

État actuel de la chapelle

État actuel de la chapelle

État actuel de la chapelle

Photo 5

Dernier état connu

Avec votre aide, nous espérons alléger notre participation personnelle et la reporter sur d’autres parties du site (notamment des cabanes à cochons que nous souhaitons transformer en toilettes sèches pour le premier spectacle médiéval en 2020, coût du bâti 16 000 €).

Autre petit chantier à venir sur lequel nous espérons réunir des fonds, la sauvegarde d’un pan de mur (5 500 €), vestige de la seconde partie de la nef de la chapelle (à gauche sur la 1ère photo), en attendant de pouvoir la rebâtir un jour (chiffrage non disponible).

DES DONS DÉFISCALISABLES

Donateur français
Votre don est défiscalisable car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238bis du code général des impôts. A la fin de la campagne, vous recevrez un reçu fiscal vous permettant une réduction de votre impôt.

  • Particuliers : vous pouvez déduire 66% du montant de votre don dans la limite de 20% de votre revenu imposable
  • Entreprises : vous bénéficiez d’une réduction d’impôt sur les sociétés ou sur le revenu, à hauteur de 60% du montant du don dans la limite de 0,5% du chiffre.

Les parents des propriétaires jusqu’au 4ème degré (cousin germain inclus) ne pourront pas bénéficier de la réduction fiscale.

QUI SOMMES-NOUS ?

Claire-Marie d’Orange, née de Provenchères, a vu le jour à Marseille où elle a passé ses 20 premières années. Elle rejoint ensuite l’École Nationale de l’Aviation Civile à Toulouse et devient contrôleur aérien.
Après 8 années au centre de contrôle de Reims, elle travaille aujourd’hui à la Tour de Contrôle de Lyon Saint-Exupéry. La famille de Provenchères est encore très présente à Augerolles, village voisin d’Olmet.

François d’Orange est né à Versailles en 1974. Malgré des origines bretonnes, il a vécu 20 ans en région parisienne avant de rejoindre lui aussi l’École Nationale de l’Aviation Civile en tant que Technicien. Après 8 années à Reims où il rencontre Claire-Marie, il est aujourd’hui Ingénieur de l’Aviation Civile à Lyon Saint-Exupéry dans le domaine de l’instruction des Contrôleurs Aériens.

ILS NOUS SOUTIENNENT DÉJÀ

blobNous avons un premier mécène local : l’entreprise Gouttesolard Bois d’Augerolles (à côté d’Olmet) qui nous a assuré de son soutien et de son intérêt pour le projet : « …nous sommes très sensibles aux efforts que vous faites pour redonner vie au château. Il fait pour nous partie intégrante du patrimoine Augerollois et c’est pourquoi nous souhaitons apporter notre contribution à hauteur de (…)

 

 

La presse en parle :

La Montagne du 29/10/2016
La Montagne du 05/11/2017
La Montagne du 14/09/2018
La Montagne du 16/04/2019
La Montagne du 24/08/2019

 

REMERCIEMENTS ?

Nous remercions tous ceux qui nous ont apporté leur soutien jusqu’ici : famille, amis, amoureux du château qui sont venus parfois de loin pour dégager avec nous  le château de sa gangue végétale et des gravas. Nous remercions les plus de 1 200 personnes qui nous suivent sur Facebook et tous ceux qui, de près ou de loin, portent le projet avec nous !

FAIRE UN DON SUR LA CAMPAGNE DARTAGNANS EN COURS

Faire un don

Entrez le montant du don

Faire un don

Partager la campagne

Spread the word about this campaign by sharing this widget. Copy the snippet of HTML code below and paste it on your blog, website or anywhere else on the web.

Code à copier

<iframe src="https://mecenatmh.fr/campaigns/chateau-de-la-faye/?widget=1" width="275px" height="480px" frameborder="0" scrolling="no" /></iframe>