Il existe deux catégories de dons dans le cadre du mécénat pour les monuments historiques :

Le don affecté à un monument

mecenat

Vous choisissez le monument que vous souhaitez soutenir dans la liste des monuments proposés. En application de la réglementation en vigueur, les dons versés ouvrent droit à une réduction fiscale :

  • 66 % du montant de votre don vient en réduction de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Un don de 500 € ne vous coutera réellement que 170 € après réduction d’impôt.
  • 60 % du montant de votre don vient en réduction de votre impôt sur les sociétés, dans la limite de 5 pour mille de votre CA annuel.

Soutenir un monument de votre choix

Le don affecté à une cause

cause

Vous faites un don à la Fondation pour les monuments historiques qui soutient chaque année, en complément des financements publics (Directions Régionales des Affaires Culturelles, Conseils régionaux, Conseils généraux) ou d’autres mécènes :

  • la restauration, 
  • des chantiers-écoles, en partenariat avec des centres de formation
  • la mise en accessibilité de monuments et de jardins au public en situation de handicap (moteur, visuel, auditif, intellectuel),
  • des étudiants en attribuant des bourses d’études métiers d’art et recherche et réorientation-reconversion.
  • des colloques et publications sur l’avenir des monuments historiques

En application de la réglementation en vigueur, les dons versés ouvrent droit à une réduction fiscale :

  • 66 % du montant de votre don vient en réduction de votre impôt sur le revenu, dans la limite de 20 % de votre revenu imposable. Un don de 500 € ne vous coutera réellement que 170 € après réduction d’impôt.
  • 60 % du montant de votre don vient en réduction de votre impôt sur les sociétés, dans la limite de 5 pour mille de votre CA annuel.
  • 75 % du montant de votre don vient en réduction de votre impôt sur la fortune, dans la limite de 50 000 €. Un don de 500 € ne vous coutera réellement que 125 € après réduction d’impôt.

Soutenir la cause des monuments historiques